Biographie

FORMATION AMERICAINE ET PREMIERES EXPOSITIONS

Camille, dès son enfance, a eu l’occasion de voyager et de visiter les musées français et italiens et elle se forge naturellement une forte culture artistique.
De 1971 à 1975, à Washington, elle suit les cours de Brock Stevenson et Sam Holvey, professeurs d’art et de design et de Leon Berkowitz et Gene Davis, professeurs de peinture à la Corcoran School of Art de Washington.

En 1975, à la fin de ses études, elle est sélectionnée avec d’autres étudiants pour présenter ses œuvres à une exposition à la Corcoran Gallery of Art.

Retour en France en 1976.

1978 Éloge du petit format, Collection Pierre Bourut

En 1979, Camille devient animatrice au Centre Pompidou qui, lors de sa création par Pontus Hulten, avait confié à des artistes contemporains la mission de faire découvrir les nouvelles expositions du Musée.

Jacques Bruel, artiste et Ramon Tio Bellido, critique d’art, ont fondé l’Espace Avant-Première pour exposer, dans l’atelier de Jacques Bruel, de jeunes artistes contemporains pour qui c’était la première exposition ; Camille y expose en 1981.

En 1984, avec son ami Louis Comtois, peintre minimaliste et hard edge, canadien vivant à New York, Camille expose à la Galerie Jolliet, Montréal – Québec. En 1989, elle montre son travail « Les fenêtres » à la June Kelly Gallery, à New-York.

CAMILLE REVEL ENTRE A LA GALERIE BERNARD JORDAN PARIS EN 1985

A partir de 1985, plusieurs expositions personnelles de Camille se succèdent à la Galerie Bernard Jordan, rue de Verneuil, rue du temple et rue Chapon.

En 1985, « Petits Formats », rue de Verneuil,

En 1988 et 1990, « Les Fenêtres » rue du Temple

En 1997 « Constructions ».rue Chapon.

En 1986, l’achat d’une de ses œuvres est décidé par le Fonds National d’Art Contemporain, Paris.

Bernard Jordan présente des œuvres de Camille à la F.I.A.C au Grand Palais en 1985 et 1986,; Des expositions de groupe sont aussi organisées en 1988 à l’Arte Fiera de Bologna et à la Feria de Arte, Valencia, en 1990 à la Stockholm Art Fair et à l’Art Frankfurt,. en 1991 au salon Découvertes au Grand Palais et « Art 23/92 » à Bâle

En 1994, Bernard Jordan organise dans les salles majestueuses de l’ancien palais épiscopal de Chartres devenu Musée des Beaux-Arts, avec la Conservatrice, Maïthé Vallès-Bled une exposition « Compagnon, Cuzin, Revel  » Il y présente des « Fenêtres » et des « Haut-Reliefs » de Camille ainsi que des œuvres d’ordre géométrique et construit de ses amis Philippe Compagnon et Christophe Cuzin.

En 1996, «Nouvelles Fenêtres», chez Olivier et Aline Le Grand, avenue Gambetta, Saint-Germain-en-Laye. En 2001, Bernard Jordan présente une «Étude
» de Camille Revel et de Carmen Hoyos pour la restauration des émaux de Briare et de l’éclairage de la station RER Auber, dans sa galerie, rue Chapon, Paris

EXPOSITIONS AUTRES

1978  « Petits Formats », Musée Municipal, Saint-Germain-en-Laye ;

1979 Festival d’Art, Auvers-sur-Oise, France ;

1992 « Art construit, tendances actuelles », Galerie Denise René, Paris ;
 Exposition de groupe avec Frédéric Thieck «  Promenade » au Musée départemental du Prieuré, Saint-Germain-en-Laye ;

1995 Galerie Denise René, rue Charlot, Paris ;

2000 « Temps et Contretemps, Equinoxe de printemps », Evénement pour l’an 2000 à l’Arsenal, Issy les Moulineaux avec Agnès Peuzeux, Carmen Hoyos et Camille Revel

CAMILLE ENTRE A LA FONDATION CAMILLE EN 1986

En 1986, Camille entre à la Fondation Camille qui expose sa collection à Bagatelle, Paris, en 1987 au Frauen Museum, Bonn, en 1989 au Musée de Poitiers et, en 1997, au musée d’Épinal, en 2002 à la Mairie de Paris.

CAMILLE REVEL S’INSTALLE A LA REUNION EN 2004. ELLE VIT ENTRE PARIS ET LA REUNION OU ELLE EXPOSE REGULIEREMENT

1995  « Ponts de lumière », étude de Camille Revel sur les ponts du cirque de Salazie, pour le FRAC de la Réunion dirigé par Marcel Tavé. Christophe Cuzin et Philippe Compagnon réalisent, à cette occasion, une autre étude.
2007 « Expo/spectacle  Camille Revel et Claude Caillol » chez Sybil et Paul Henri Koenig, Grand Fonds, Saint Gilles les Bains.

2008 « La bonne expo », à Saint-Gilles-les-Bains avec André Noël (photographies), Claude Caillol, Dominique Ficot et Raphaëlle Paupert Borne ; au Lerka, St Denis de la Réunion.
2009 « La superbonne expo », Chez Sophie Tiano, La Montagne, avec Raphaëlle Paupert Borne, Dominique Ficot, Claude Caillol
2010 A l’invitation de Sylvette Lanet , « Construction déconstruction », polyptiques, Le Nouvel Art room, Saint-Germain-en-Laye.

2010 A l’occasion du festival Verticalopolis, Camille Revel a exposé à l’Hôtel d’Ansouis, Aix en Provence, à l’invitation de Juliana Montfort, « Dix tours », constructions en bois colorés commencées en 1997
2011 « Dodékaptiques », Les Récréateurs, Saint-Denis de la Réunion, ancienne gare du front de mer.

2011 DOMOCO, DOdekaptiques,MOts,COmpositions, avec Amélie Revel, Olga Sokolow, rue des Annelets, Paris 19

2012   « Clin d’œil » chez Catherine de Manet rue de Tournon Paris.

2013 « Compositions géométriques » Galerie 14 Toucy Yonne

2013 «  Kari-Karé » chez Dominique Froment Saint-Gilles-les-Bains. La Réunion
2014 « Polyptiques » chez Bobonne  Saint-Gilles-les Bains La Réunion
2014 « Rétrospective » Atelier Henri Pinta  Paris
2014   Exposition Galerie 14. Toucy Yonne

2015 « Solaire » Revel et Hélène Vans Atelier Henri Pinta Paris

2016 « Rétrospective Peintures et Constructions » Dans les salles de l’ancien Hôpital appelé Lazzaretto / Médiathèque de Cagliari Sardaigne. Exposition organisée par Vittorio e Pisu et Marie Amélie Anquetil

2017 Exposition de « Peintures et sculptures Bois debout » de Camille Revel et d’ «  Aquarelles » de Stéphanie Lavaux